Ralentir avec la slow attitude

Conséquence des semaines de confinement et de la crise sanitaire, bon nombre d’entre-nous remettent en question leur façon de vivre et recherchent comment mieux savourer la vie.

L’une des pistes à explorer pourrait être de « ralentir », en adoptant une « slow attitude ». Le mouvement dit « slow », qui a vu le jour dans les années 80, se voit aujourd’hui fortement réactivé. Il peut s’appliquer à nos différents temps de vie, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Ralentir avec la slow food : localité et saisonnalité

Pour que tout le monde y trouve son compte : un juste prix pour les producteurs, une alimentation saine pour les consommateurs et un respect de la biodiversité pour notre planète.

La tendance « slow food » (bon, propre et juste) prône un retour aux sources avec une alimentation de qualité reposant sur des traditions et des produits locaux. Mais aussi la (re)découverte de fruits et légumes « oubliés », des recettes simples et savoureuses, des savoir-faire anciens réactivés.

Circuits courts, producteurs et les commerces de proximité

Les semaines de confinement ont modifié nos habitudes alimentaires et les achats en circuit court se sont développés. Selon une enquête récente de l’Ifop, une majorité d’entre-nous envisage de poursuivre cette tendance. Voir l’enquête

Nous en avons tous fait l’expérience pendant le confinement : le commerce de proximité et les produits locaux sont rassurants quant à la qualité et à l’hygiène. De plus, la production locale subvient à la majorité de nos besoins.

Votre conciergerie, en matière d’alimentation, s’approvisionne en local :
  • vous propose des produits issus de producteurs locaux et généralement BIO, toujours de saison
  • vous tient aussi régulièrement informés des richesses et de l’actualité alimentaire de votre terroir

Recettes pour l’été :

La tomate est un légume local et phare de l’été, voici 10 conseils pour bien choisir et cuisiner ses tomates !

légumes de saison tomate concombre

Slow food : les projets “sentinelles”

Les projets « sentinelles » ont été créé pour sauver des productions artisanales de qualité. Nous pouvons par exemple vous citer en Auvergne : le projet pour la lentille blonde de Saint-Flour.

Ralentir grâce aux déplacements doux : tous à vélo !

Aller au travail à vélo, on y pense tous de plus en plus. Mais concrètement comment faire le grand saut ? Quel modèle de vélo choisir, comment l’entretenir ?

Nous avons demandé ses conseils à un spécialiste en réparation de vélos, Romain Jacquemet, « La Renocyclette » à Lyon.

« Il me semble assez judicieux de vérifier si l’on a de quoi garer son vélo en toute sécurité, (…) Regarder ensuite quel trajet va être effectué, dans sa distance comme dans son dénivelé. Enfin, voir si le vélo peut servir à autre chose que le trajet quotidien pour aller au travail, c’est-à-dire par exemple, à des sorties sur d’autres types de routes.

Pour un trajet court, sans dénivelé, destiné au milieu urbain, avec parking dans la rue, on choisira un vélo de ville d’occasion avec peu de vitesses. Si l’on souhaite un vélo plus polyvalent qui est garé de façon sécurisée, privilégier un VTC neuf ».

Romain Jacquemet, « La Renocyclette » à Lyon

Découvrez l’interview complète !

Ralentir et lâcher-prise

Qi gong

Le qi gong est une gymnastique traditionnelle chinoise basée sur des mouvements lents. Il favorise ainsi la relaxation et la maîtrise de son énergie corporelle. Laurence Hamard, professeure de qi gong en Auvergne, vous en dit plus et vous propose une vidéo d’illustration.

Nous avons tous besoin de « lâcher-prise » (par moment), pourquoi et comment le qi gong peut-il nous y aider ?

« “ La pratique du qi gong nous permet de revenir à notre corps, à notre respiration et à la détente. Par des mouvements lents et précis, nous portons toute notre attention, et peu à peu, nous entrons dans un état de pleine présence. Nous portons aussi l’attention au souffle qui progressivement s’allonge, devient plus profond. Un relâchement s’opère au fil de la pratique, l’esprit se calme et l’énergie circule dans le corps. La pratique de groupe est riche car chacun réalise ses mouvements ensemble, à la fois le regard tourné vers l’intérieur et vers l’extérieur.””

La salutation au soleil – démonstration par Laurence Hamard (Auvergne)

Pratiqué pendant une quinzaine de minutes, cet enchaînement simple et efficace apporte bien-être et sérénité. A l’origine, rituel du matin pour saluer le soleil levant, ce mouvement peut se pratiquer à tout moment de la journée.

Démonstration par Laurence Hamard – laurence.hamard@free.fr – tél : 0658117633

Lecture

Nous vous conseillons la lecture de l‘« Eloge de la lenteur » par Carl Honoré. L’auteur a enquêté sur le mouvement slow à travers le monde et vous livre ses réflexions. Vous pouvez aussi retrouver Carl Honoré, dans une conférence TED (en anglais sous-titré).

Lâcher-prise et ralentir grâce à la sophrologie :

Offre réservée aux clients de La Minut’Rit : Les Jeudis Sophrologie.

Le prochain aura lieu le 9 juillet 2020 de 13h à 13h45 sur la thématique du Lâcher-prise. Notre sophrologue partenaire Catherine Auguste vous proposera un peu de théorie suivie des quelques exercices pratiques.

Prendre le temps d’écrire

Carnets de Projet, carnet du Temps ou encore carnet de To-Do-List…

Pour procéder avec méthode, en faisant preuve de sagesse et de patience, pourquoi ne pas utiliser, comme compagnons de route, l’un de ces superbes carnets de méthodes ? L’équipe de La Minut’Rit a noué un partenariat avec 23heures59editions pour permettre à ses clients de bénéficier de 10%.

Ralentir avec le slow tourisme : l’authenticité à petite vitesse

Cet été, après les semaines éprouvantes que nous avons vécues et avec les restrictions de déplacement, c’est l’occasion de faire l’expérience du « slow tourisme », une forme de vacances où l’on prend le temps de vivre, de contempler, de s’imprégner de l’endroit, de rencontrer les gens. Pas besoin d’aller jusqu’au bout de la planète pour découvrir des perles rares.

Découvrir mais en prenant son temps…

–              Découvrir une destination, apprécier les paysages, en privilégiant notamment des destinations proches et des moyens de transports moins polluants.

–              Voyager en dehors des sentiers battus et des grandes attractions de masse.

–              Partir à la rencontre des populations locales et s’immerger dans leur mode de vie.

–              Laisser de la place à l’imprévu, à la surprise et à l’émotion.

vacances ralentir

Nos suggestions de slow tourisme :

·              Hébergements en « chambres d’hôtes » – tranquillité et l’authenticité. Ce type d’hébergement vous permet d’échanger avec les propriétaires qui vous accueillent et de bénéficier de leurs conseils sur leurs « bons plans » en matière de visites ou d’activités aux alentours.

·              Activités « douces » : randonnée pédestre, balade à vélo, pêche… pour découvrir à petite vitesse les richesses d’une destination.

·              Ateliers « savoir-faire » : cuisine, artisanat… histoire de se plonger dans la culture locale.

·              Découverte du petit patrimoine avec un « guide de pays ». Passionné par son territoire, il saura vous en expliquer la petite et la grande histoire.

Votre conciergerie peut vous aider à organiser votre séjour « slow tourisme »

Cet article vous est proposé par Catherine Vaisse (conciergerie d’Auvergne) et Delphine Escolin (conciergerie de Lyon)