Publié par Cécile TAUVEL, co-fondatrice de La Minut’Rit

Parmi mes missions pour notre réseau de conciergeries d’entreprises, je m’occupe notamment de la communication sur les réseaux sociaux. Un soir, sur Instagram, j’ai découvert les mises en scène quotidiennes de la famille du photographe Arnaud Tinel. Cette série de photo s’intitule « Sans contact ».

Ce qui m’a plu dans ces photos de famille ?

  • la beauté des photos et le côté artistique du projet
  • le projet familial qui a convaincu un papa, une maman et leurs 3 garçons
  • la joie de vivre et l’humour de cette famille
  • la participation des internautes (idées de thématiques pour les photos)

Merci à Arnaud de s’être prêté au jeu des questions-réponses 🙂

Interview d’Arnaud Tinel, photographe

Nous avons eu la chance d’être photographiés plusieurs fois par vous, qui sont vos clients habituellement ? Quel était votre quotidien avant le confinement ?

Une grande partie de mes clients sont des professionnels : les entreprises, et les collectivités. Je travaille aussi beaucoup pour l’agence de communication Havraise, principalement Dbcom et BDSA. J’ai depuis peu intégré une agence de photographes parisienne (Hans Lucas). Cela me permet de me rapprocher de la presse et des iconographes en général, un bel upgrade ! 

Vous publiez tous les jours une photo de famille sur un thème proposé par des internautes. Comment vous est venue l’idée ?

Le soir de la première allocution du président, nous étions tous dans le salon en famille. J’ai voulu immortaliser cet instant historique. J’ai eu l’idée le lendemain de demander aux abonnés de ma page instagram leur idées et thèmes afin d’établir une communication pour palier à l’enfermement de tous. J’ai appelé cette série de photos « Sans contact », en faisant référence à ce nouveau moyen de paiement. C’est une manière d’évoquer et d’interroger notre société sur le contact humain et la place de l’économie dans nos vies de tous les jours. « Sans contact » est à double sens. Cela fait aussi référence à cette distanciation sociale qui nous a incités à communiquer d’avantage quel que soit le support

Partager un projet en famille, qu’est-ce que cela vous apporte pendant le confinement ?

Partager ce travail photographique nous donne un rythme, essentiel pendant le confinement. Cela permet de nous rassembler autour de la créativité, de l’expression et de l’imaginaire

Quels sont vos projets après le 11 mai ?

Après le 11 mai, je vais exposer cette série de photos de famille confinée avec la galerie Hamon au Havre qui m’héberge depuis plus d’un an. J’ai déjà une autre série en cours qui va me prendre pas mal de temps 🙂